Camille Hervouet

Basé sur la trilogie nature, architecture, habitant, les photographies de Camille Hervouet questionnent les frottements sensibles au sein d’un territoire, qu’il soit tangible ou non. Par une mise à distance physique et mentale, elle souligne la tension latente des images, la dualité entre le réel et le fantasme.


Elle s’appuie sur un protocole rigoureux induit par la technique de la photographie argentique qui impose une temporal...

Lire la suite

Dossiers de Camille Hervouet

au départ, il n'y a rien qui va de soi

Les artistes Camille Hervouet et Grégory Valton ont été invités pendant le temps des travaux de la Maison à Rocheservière, étendu sur une année d’avril 2015 à avril 2016, au moment de la définition de l’identité de la future résidence d’artistes. Ils ont interrogé cette période de chantier par un questionnement collectif, multipliant l...

Lire la suite

Gaspésie

Résidence d'artistes en Gaspésie (Québec), projet en cours.

Glissé amoureux

À partir du Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes, Camille Hervouet et Grégory Valton ont imaginé une installation à géométrie variable et entrées multiples : photographies de paysage et de mise en scène du couple, vidéos, collectes de photographies et de plantes, tracés… Tous ces éléments qui évoquent un cabinet de curiosités, interrogent l...

Lire la suite

Géographie intime

Géographie intime

Dans Géographie intime, Camille Hervouet associe dans un double balancier deux topos de l’histoire de la photographie, portrait de famille et cliché archétypal de la ruralité, à deux topos du paysage, du bocage au bord de mer. Pendant une année, elle a photographié ses proches et des espaces familiers suivant un parcours fantasmé. Ces images entre...

Lire la suite

Creuse

Cette série photographique a été réalisée entre mars et décembre 2008, lors d'une résidence d'artiste à La Métive en Creuse.
Je ne connaissais pas ce territoire et je me suis laissée happer par la nature omniprésente. Fascinante, semblant inaccessible la végétation offre à ce territoire un paysage à la fois sauvage, presque brutal, mais aussi protecteur et serein.
<...

Lire la suite

Maisons

Maisons


Au départ il était question d'insomnie et d'une pellicule sensible à la lumière tungstène. Mais surtout il y avait ces maisons endormies sous la lumière de la rue, les volets clos, le silence d'après minuit et les nuages qui créent un halo coloré.

Des pavillons de banlieue construits entre les années 40 et 60. Architecture du mouvement moderne, mêl&e...

Lire la suite

Paysages communs

Ces images s'inscrivent dans la continuité de ma démarche photographique, interrogeant les lieux et leur histoire, cherchant les liens entre la nature, l'architecture et les habitants.

Ces photographies ont été réalisées lors d'une résidence d'artistes sur la communauté de communes Vendée-Sèvre-Autise, à partir d'entretiens avec différents élus du territoire, qui m'ont...

Lire la suite