nous marchons dans la nuit, et nous voici consumés par le feu.

Pour l’exposition pentzelen zarata, mailu isiltasuna, j’ai demandé à ma compagne de reproduire un geste que j’ai effectué quelques temps auparavant dans l'atelier : recouvrir de papier aluminium une planche de bois brute.
Dans l’exposition les deux objets sont présentés côte à c&...

Lire la suite

Galerie de nous marchons dans la nuit, et nous voici consumés par le feu.