Artistes

Gaël Darras : born 1990 in Pau, lives and works in Nantes.

Access to :
  • works
  • cv
  • texts
  • contact
Asada

Asada, 2020Pépinière Artistique Davier, Angers

Les murs de Babel

Les murs de Babel, 2016atelier Alain Lebras, Nantes

Solo exhibitions

2020

  • «Espace Mira - Nantes», avec Leah Desmousseaux

2018

  • «Locus in aliore loco», avec Leah Desmousseaux au CAPRA à Allonnes
  • «En réalité je n’ai trouvé que du sable», à l’atelier Alain Lebras à Nantes

2017

  • «Edmond Multiples et éditions», aux ateliers Millefeuilles à Nantes

Group exhibitions

2020

  • «Émergences #2», Galerie Robet-Dantec, Belfort

2019

  • «Contre Forme », à l’Atelier, invité par MPVite, à Nantes

2018

  • «Dernier rite», au Grand Atelier, Maison de quartier Madeleine Champ de Mars, à Nantes

Residencies

2020

  • «résidence d’un mois dans La Cabine, au Pad», chez Collectif BLAST à Angers

Grants, awards

2019

  • bourse d’Aide Individuelle à la Création de la DRAC Loire Atlantique
  • 2e place du Prix Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour l’Art contemporain pour une pièce réalisée en collaboration avec Leah Desmousseaux

Education, training

  • en cours - formation d’enluminure au CITIL à Issy-les-Moulineaux
  • 2014

    • DNSEP délivré par l’École Supérieure des Beaux Arts de Nantes Métropole

    2012

    • DNAP délivré par l’École Supérieur d’Art des Pyrénées

    démarche — Consacrer un lieu

    Les aquarelles de Gaël Darras puisent leurs fondements dans l’imagerie du dessin d’architecture et dans les traditions ancestrales liées au tracé géométrique. Dissimulé sous l’image et le temple qu’il a permis d’élever, ce trait est à l’origine de toute construction où l’humain bâtisseur à cherché à mettre en résonance l’échelle de son espace avec celle
    du cosmos.

    À travers l’étude des savoirs compagnonniques, des symboles et des sciences ésotériques, et par son intérêt pour les vestiges archéologiques et mythologiques laissés par les civilisations anciennes, il cherche à regrouper
    la mémoire de connaissances autrefois déjà adressées aux initiés et aujourd’hui tombées dans un certain oubli. A l’heure où l’information se dématérialise, s’accumule, s’accélèrent en un flux ininterrompu tout en subissant une forme de dégradation due au phénomène d’instantanéité caractéristique de notre monde contemporain, Gaël Darras est en quête des soubassements invisibles qui font l’intelligence de l’image et du bâti.

    Lentement, à l’aide des nombres et des proportions dorées, il élabore des espaces de vibration faits de fragments d’architectures dédiés à la contemplation. Contempler, c’est faire un avec le temple, et le temple est cette portion de ciel délimitée pour l’observation des signes, cet espace immatériel dont l’image vient ensuite s’apposer au sol et s’élever en murs pour consacrer un lieu.

    Au centre de son esthétique : le motif de la brique. Héritée des terres argileuses de la Mésopotamie, cette unité de construction est façonnée aux dimensions de la main et permet une extension de l’échelle du corps dans l’architecture. Inlassablement répétée sur la feuille la brique opère telle une monade qui compose le macrocosme de l’image — telle une ôde à la relation complexe et mystérieuse qui lie l’humain à son environnement. Quid aujourd’hui de l’avenir
    de cette relation ?

    Leah Desmosseaux

    Les murs de Babel

    Nantes, France

    Tel. : 0760140263
    gaeldarras@gmail.com
    Website
    Instagram