Artistes

Isabelle Dehay

Access to :
  • works
  • texts
  • contact
Paysage dpi #Poblenou
00:17

Paysage dpi #Poblenou, 2018Poblenou, Barcelone

Paysage dpi #verdures
04:42

Paysage dpi #verdures, 2016La Maison Garenne, Saint-Sauves d'Auvergne

Paysage dpi #Petitcodiac
06:47

Paysage dpi #Petitcodiac, 2014Exposition au Centre Culturel Aberdeen, Moncton, Canada

Artiste française, Isabelle Dehay mène une recherche sur l’image en mouvement. Elle a approfondi l’écriture d’un langage visuel, sensoriel et expérimental, et développe ses propres outils interactifs pour orchestrer des installations filmiques, souvent interactives, dans lesquelles dessins, fragments photographiques et vidéos s’articulent.

Diplômée de l’école des Beaux-Arts de Nantes, elle a réalisé de nombreux courts métrages en 16 mm, des pièces vidéo et d’art numérique, ainsi que des performances, et s’est de nombreuses fois associée à des musiciens et compositeurs pour la création de spectacles de musiques improvisées et contemporaines.

 

Paysage dpi 1

Chaque paysage témoigne d’un passé, tout en attestant l’identité présente de l’observateur. Miroir de l’Homme, l’environnement s’écrit, devient une sorte de partition qui se joue au fil des jours, qui est parfois en train de se composer.

Que saisir de cette partition qui progressivement se mémorise ?
Comment l’interprèter, comment notre lecture flâne t-elle ?
L’apprend t-on par cœur, à quel moment nous est-elle devenue familière ?
Lentement apprivoisé, comment le paysage se poétise en devenant image mentale ?

Les œuvres de la série Paysage dpi nous absorbent dans ces territoires que l’artiste investit.
Délibérément artificiels, elle leur attribue une fragilité qui oscille entre la reconstruction fragmentée, triée, épurée jusqu’à l’effacement, entre la réalité et l’abstraction.

À travers une lecture analogique toujours immersive, les installations vidéo d’Isabelle Dehay activent cette expérience d’image mentale, résultant d’un travail de mémoire. Elles nous placent face à l’entropie révélée par le temps cinématographique, face aux émotions qui surgissent d’une relation sensible au monde.

 

1. Phonétiquement, le titre Paysage dpi (paysage des pays) donne à l’œuvre un statut de trace, de transcription quasi photographique d’un site tout en induisant l’idée du voyage. En même temps, le titre énonce le médium utilisé : dpi correspond à la résolution d’une image numérique (dots per inch ou points par pouce).

Rémanence #4