Fabrique, 2021

Jezy Knez

1/13
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez
Jezy Knez, «Fabrique», 2021, wood, water, Abbaye royale de Fontevraud, photographie : Jezy Knez

Fabrique, 2021

Abbaye royale de Fontevraud invited by la Région Pays de la Loire produite dans le cadre de l'événement Un été à Fontevraud commissionership Emmanuel Morin

Texte de présentation de l’œuvre par Madeleine Balansino :

L’Abbaye Royale de Fontevraud possède une architecture hybride reflétant les différentes périodes qui ont marqué sa constante évolution. Le duo d’artistes Guillaume JEZY et Jérémy KNEZ se sont inspirés de son architecture remarquable pour créer cette installation monumentale dans le Jardin du Liban.

L’œuvre de JEZY KNEZ prend la forme d’une folie architecturale en bois orientée autour d’un bassin rempli d’eau. Son implantation fait écho à la fondation de l’abbaye, lorsque Robert d’Arbrissel a choisi d’implanter le nouvel ordre fontevriste près d’un cours d’eau dans la vallée de Fontevraud. Impénétrable, la construction rappelle l’organisation d’un village déserté et invite à se projeter dans des récits multiples conviant entre autres ceux de l’abbaye.

L’œuvre se présente comme un objet hybride, entre sculpture et architecture, que l’on ne peut arpenter et admirer uniquement en la contournant. Les différents modules de l’installation s’inspirent en grande partie d’architectures peintes par Giotto (1266-1337), un peintre toscan qui a évoqué dans ses toiles toute la symbolique de l’architecture médiévale. L’utilisation du bois brut donne un aspect provisoire à cette œuvre, en contraste avec le monument et ses murs en tuffeau érigés depuis 900 ans.

 

« Nous voulions construire une folie à l’échelle des jardins comme s’il s’agissait d’installer une communauté dans un endroit idéal, et permettre de se projeter dans des récits où les espaces vides sont des univers à apprivoiser. »

 

Remerciements : Siril Brandicourt, Xavier Cormier, Adrien Hinnerblesse, Lisa Prunet, Marine Duchemin, Michel et Claudine Jezy, les artistes-résident·e·s et les équipes de l’Abbaye royale de Fontevraud. Avec le soutien du Ministère de la Culture, Direction Régionale des Affaires Culturelles Pays de la Loire, Aide individuelle à la création année 2018.

À l’initiative de la Région Pays de la Loire