Artistes

Juliette-Andréa Elie

Access to :
  • works
  • texts
  • contact
Lunes Révolues

Lunes Révolues, 2015Hors les murs Palais de Tokyo, Paris

Les travaux de Juliette-Andréa Elie s’inspirent de récits collectifs, de mythes et souvenirs personnels. Son univers est peuplé de lieux, de formes et de matières évanescentes comme des souvenirs. Pour capturer la disparition et générer la résurgence des affects et des expériences, elle a recours à plusieurs médiums (dessin, photographie, installation, vidéo) et collabore régulièrement avec des scientifiques (archéologue, mathématicien,…). Ses séries les plus récentes explorent le paysage pour en révéler les strates du temps, la fragilité des mondes.

Parcours

Née en 1985, Juliette-Andréa Elie est diplômée de l’E.S.B.A.N.M à Nantes (DNSEP 2010) et de la Concordia University à Montreal. Finaliste du Prix de l’Audace Artistique de la Fondation Culture & Diversité en 2014, elle était en résidence à la Cité Internationale des Arts à Paris en 2016. Son travail est présenté lors d’expositions personnelles – Agnès b. (2014), Villa Cameline (2012), Scène Nationale 61 (2014) – et collectives – Circulations, Festival de la jeune photographie européenne au CENTQUATRE-PARIS (2015), Lunes Révolues, Hors les murs du Palais de Tokyo (2015), Fiac (Paris), L’Atelier (Nantes), Scène Nationale 61 (Alençon).

Elle est lauréate du prix FOTOPRICE de FOTOFEVER (Art Fair) qui l’exposera en Novembre 2015 au Carrousel du Louvre à Paris, puis à la GALERIE BEAUDOIN LEBON, en janvier 2016.  En 2016 et 2017, elle participe à l’AIPAD, foire internationale de photographie à New-York, ainsi qu’à PARIS PHOTO, avec la galerie Baudoin Lebon (Paris).

Elle représentée par la galerie Baudoin Lebon (Paris), Maria Baró (Sao Paulo, Bresil) et D.X (Bordeaux).

Son travail a fait l’objet de plusieurs publications dans la presse (Fisheye, Art Press, LeMonde.fr, Le Figaro, l’Humanité, Marianne, France Culture…).

En voie d’apparition