Artistes

Moridja Kitenge Banza

Access to :
  • works
  • texts
  • contact
Chiromancie #5

Chiromancie #5, 2012 Courtesy of Galerie Hélène Lamarque, Miami

Chiromancie #6

Chiromancie #6, 2012Courtesy of Galerie Hélène Lamarque, Miami 

Chiromancie #4

Chiromancie #4, 2011Courtesy of Galerie Hélène Lamarque, Miami, Dakar

Chiromancie #3

Chiromancie #3, 2007-2011Courtesy of Galerie Hélène Lamarque, Miami, Dakar

The National Museum of Africa

The National Museum of Africa, 2010Courtesy of Galerie Hélène Lamarque, Miami 

THE MAP

THE MAP, 2009-Montréal

Son travail est un chantier en cours. Moridja Kitenge Banza accumule les matériaux lui servant à construire sa propre identité, inscrite au sein d’une famille-monde, reprenant à son compte pour mieux s’en affranchir, les mots de Edward Saïd (in « Culture et impérialisme »), selon lequel les identités n’existent pas et ne sont que des constructions imaginaires. Se réappropriant les codes des représentations culturelles, politiques ou sociales, il réinvente un univers déniant toute donnée géographique comme processus identitaire, celui-là même utilisé par les anciens colons pour enfermer les indigènes et les priver de la liberté de s’inventer. Moridja Kitenge Banza fabrique ses propres outils pour mieux investir le territoire de l’autre affirmant ainsi la pertinence de sa propre singularité. Puisant dans les réalités actuelles ou anciennes, il organise, assemble, trace des figures, tel un géomètre, se dotant des instruments de mesure de cette maison-monde qu’il souhaite construire à son usage et à celui des autres.

Patricia Solini

Chiromancie #1