Lille Moriceau #2 (le projet des Perméables#1), 1999

Laurent Moriceau

1/7
Laurent Moriceau, «Lille Moriceau #2 (le projet des Perméables#1)», 1999, photographie : Laurent Moriceau
Laurent Moriceau, «Lille Moriceau #2 (le projet des Perméables#1)», 1999, photographie : Laurent Moriceau
Laurent Moriceau, «Lille Moriceau #2 (le projet des Perméables#1)», 1999, photographie : Laurent Moriceau
Laurent Moriceau, «Lille Moriceau #2 (le projet des Perméables#1)», 1999, photographie : Laurent Moriceau
Laurent Moriceau, «Lille Moriceau (le projet des Perméables#1)», 1999, photographie : Pierre Leguillon
Laurent Moriceau, «Lille Moriceau (le projet des Perméables#1)»

Lille Moriceau #2 (le projet des Perméables#1), 1999

Boutique UR, Paris en collaboration avec Elian Lille, coproduction : Frac des Pays de la Loire et Unlimited Responsibility (UR)

Invité.es + Laurent Moriceau
Le projet des Perméables propose à des stylistes, des artistes un travail collectif à partir du principe du Perméable1. Certaines collaborations portent un nom spécifique.

Lille Moriceau (Elian Lille, Laurent Moriceau)

L’atelier des Perméables
Le 22, 23 et 24 janvier 1999 à la boutique UR2 de Paris.

Elian Lille, en collaboration avec Victor Férès et assisté d’une équipe de jeunes stylistes, ont réalisé trois vêtements commandés par différentes personnes : un sous-vêtement pour homme, une toge d’avocat et un tee-shirt.

Remerciements au Studio Berço (Paris), à Anne Gros Lafaige, Victor Férès, Caroline Lafond, Tomoko Murakami, Yoko Ueno, Chie Aoki.

Coproduction : Unlimited Responsibility (UR), Frac des Pays de la Loire;

1Le Perméable (1995) est un vêtement réalisé en papier photosensible non impressionné et destiné à ne pas être impressionné. Conçu en lumière rouge inactinique, il ne peut être vu que dans le contexte de cette lumière, à l’abri de toute autre éclairage. Par extension, tout vêtement conçu sur le principe du Perméable porte ce nom générique. Le Perméable est le point de départ du projet des Perméables.

2UR est une entreprise créée en 1994 par Fabrice Hyber et dont l’objet est d’élaborer avec l’artiste de nouveaux modes de production et de diffusion d’œuvres et de projets artistiques. L’ambition de UR est de susciter des échanges entre différents domaines de compétence (art, recherche, production, diffusion) afin de mettre au point et de commercialiser de nouvelles inventions.