Le Perméable, 1995

Laurent Moriceau

1/2
REC . Remerciements à Catherine Moneret et Bernard callet.
Laurent Moriceau, «Le Perméable», 1995, photographie : laurent moriceau

Le Perméable, 1995

Nantes

« Le perméable, vêtement réalisé en papier photosensible non impressionné et destiné à ne pas être impressionné a ainsi été présenté pour la première fois en 1995. Ce vêtement n’était visible que dans un espace fermé à la lumière du jour et éclairé par la lumière rouge inactinique du laboratoire photographique. Dans ce contexte, le perméable était le support d’une image à venir, le point de départ d’un univers de suggestion, un appel à l’imaginaire et sans doute aussi à l’inconscient du spectateur. Il se situe entre le désir de voir et une apparition… »

Extrait d’une interview avec Jérôme Sans
(in Les Perméables. Coédition, Caisse des dépôts
et consignations, Frac des Pays de la Loire, éditions MéMo).

Le Perméable est le point de départ du projet des Perméables.

Invités + Laurent Moriceau

Le projet des Perméables propose à des stylistes, des artistes un travail collectif à partir du principe du Perméable.

REC (vidéo)

Septembre 1995. A l’occasion de la préparation d’une exposition à Sélestat, je découvrais le travail de Catherine Moneret concernant des images Stand by, en attente d’enregistrement. Je lui proposais de passer le Perméable la veille du vernissage, il devait être 23 h. Bernard Callet nous a aidé en filmant la rencontre. Nous étions trois et il n’y avait pas de public invité. C’était la première apparition du Perméable.