Artistes

Jacqueline Gueux : vit et travaille à Verrières en Anjou.

Accès à :
Voir à plusieurs niveaux

Voir à plusieurs niveaux, 2019Moltkerei Werkstatt, Cologne, Allemagne

Prendre la pose /Musée Départemental Matisse

Prendre la pose /Musée Départemental MatisseMusée départemental Matisse, Le Cateau-Cambrésis

Expositions personnelles

2020

  • «l’Albatros», Esox lucius, La gare/Le Quai 294mg, Saint Maurice les - Châteauneuf

2018

  • «Souvent nos réalités sont des désirs», Carte blanche à Jacqueline Gueux qui invite Annely Boucher, Galerie RDV, Nantes

2017

  • «Prendre la pose», accrochage de la série des 20 photographies Rencontre avec le public lors de la nuit des Musée, Musée Matisse Matisse, le Cateau-Cambrésis
  • «Prendre la pose», vitrine MDV, Arras

2016

  • «music», Espace Saint Louis Ville Haute/Bar-Le-Duc

2015

  • «Vidéo Project», parcours artistique sur le territoire, Galerie A, Denée, Artothèque et Galerie 5, Angers

2014

  • «Entracte # 4», soirée projection dédiée aux arts du mouvement, Pépinière Artistique, Daviers 26 mai, Angers

2013

  • «Donner lieu – en même temps», Installation, performance, Le Lieu Dit, Saint Mathurin/Loire

2010

  • «Partages d'ici», Exposition Musée des Beaux-arts, Tour 41 à Belfort Changer l’eau, installation- Performance Galerie du Granit Scène Nationale Belfort.

2009

  • «1’25 d’Istanbul», vidéo projection MDV, Arras
  • «lelapinquicausatantdesoucis», Galerie Les 3 Lacs, Université Lille 3 (Villeneuve d'Ascq).

2008

  • «Sans titre et Karaoké», La plus petite galerie du Monde (ou presque), Roubaix.

2004

  • «Série des édifications», exposition évolutive,... MDV vitrine Arras.

2003

  • «Echange d’ici», E.R.O.A. Lycée Pierre Forest, Maubeuge
  • «Paszport Projeckt», Sttetin, Pologne

2001

  • «Installation visuelle et sonore», Galerie Espace 36 et Bibliothèque, Saint Omer.

1999

  • «Performance à A.d.K.», Bergisch Gladbach, Cologne, Allemagne
  • «série des romantique», Installation in Rathaus Bensberg, Cologne, Allemagne.
  • «Ce qui est bon pour toi n’est pas forcément bon pour moi», Vitrine “Dehors-Dedans” Frontière, Lille-Hellemes.

1998

  • «A day in the life», Médiathèque, Trith-St-Léger.

1991

  • «Alice», Galerie Michèle Zeller, Installation, Bern, Suisse.

1989

  • «Diane au bain», Galerie Michèle Zeller, Installation, Bern, Suisse.

Expositions collectives

2019

  • «Moltkerei Werkstatt et au Kunstwerk», Cologne, Allemagne

2018

  • «Dans le cadre de Correspondances», (vidéo), Angers/Austin, Musée des Beaux-Arts d’Angers et galerie LTK, Angers

2017

  • «Biennale vidéo project, Enrouler l’eau», Saint Malo

2016

  • «Correspondance», Entracte # 20, Collectif Blast, espace culturel de l’université d’Angers.

2015

  • «I COMME ICART», exposition proposée par l’Ecole d’arts plastiques de Denain, avec la participation de l’E.S.A.D de Valenciennes et le FRAC, NPDC, salle Baudin, Denain.

2014

  • «Grand Bazar, L’hôte, la table et les Invités», organisé par Aurélien Imbert et Monique Chiron, à la Galerie du Granit et impro. au piano avec Anne Durez, lors du finissage sur la scène du Théâtre, Belfort
  • «L’art à la rue», Cité Nature, Arras
  • «Migrations», Le Parvis, Arras

2013

  • «tu cabanes partout à Boëseghem, habiter ICI», résidence, association Parti-pris, Participation au projet Mémoires d’éléphants, initié par Jean-Paul Sidolle,Nantes

2011

  • «PASSE PRESENT # 3», Musée des Beaux-Arts, Calais, L’Appartement d’Alice, Installation, Alice et Hélène
  • «Présentation des œuvres de la collection l’Inventaire», artothèque du Nord-Pas de Calais (Lille Five)

2010

  • «Découvrir/ Recouvrir», Oulan Bator et le sous –sol archéologique de la Cathédrale d’Orléans. Association Le pays où le ciel est toujours bleu (Orléans)
  • «+10», Espace 36 association d’art contemporain ICI au café Gontran Tentative d’évasion La Coupole (Saint – Omer)
  • «Portes ouvertes des ateliers d’artistes», l’Inventaire, (Lille Five)

2009

  • «Material und Metapher –sechs Positionen», Performance, installation.A2A Atelierhausgalerie im TBG, Technologiepark, Haus 24, D-51429 Bergisch Gladbach – Moitzfeld
  • «FUTUR PROCHE», M.J.C, Maison des Arts, Sin-le-Noble

2008

  • «Déplacement», exposition d'une partie de la collection de la Donation pour le Crossing Muséum, Solaimany, La Ferme d'En Haut, Villeneuve d’Ascq
  • «Portes ouvertes des ateliers d'artistes», cent lieux d'art, Liessies

2007

  • «Portes ouvertes des ateliers d'artistes», cent lieux d'art, Liessies
  • «Exposition La Donation la Pluie d’Oiseaux La Piscine», Musée d’Art et d’Industrie André Diligent, (Roubaix)

2006

  • «DEFEND/ DEFENDRE», Saint-Omer
  • «Portes Ouvertes des ateliers d'artistes Les Moyens du Bord et cent lieux d'art», Morlaix, Finistère
  • «DEFEND/DEFENDRE», Saint-Omer

2005

  • «DEFEND/DEFENDRE», Deal Castle, Kent, Angleterre
  • «Artistes en Liberté», Théâtre de la verrière, Lille, France
  • «De quelques mesures», Espace USTL Culture, Université de Lille 1, Villeneuve d’Ascq France

2004

  • «On a choisi Rubens», Palais Rameau, Lille 2004. France
  • «One week, one text a day», un texte par jour, cent lieux d’art, l’été en Slovaquie en partenariat avec AT Home Gallery, Samorin, Slovaquie
  • «Paszport Projeckt», Cent lieux d’art, Liessies France

2003

  • «l’anniversaire», Galerie les Contemporains, Bruxelles, Belgique
  • «Jeter la terre au ciel», Installation, performances, Cent lieux d’art, l’été, Parc Départemental de l’Abbaye de LIESSIES.

2002

  • «PASZPORT», projekt des Adk. Bergisch Gladbach, Cologne, Allemagne. Kulturhaus Zanders.
  • «Chuchotements», Carte blanche à Monac1, installations visuelles et sonores Espace 36 ST Omer, France.
  • «Festival Régional de l’audiovisuel de L’Acharnière. », Installation vidéo.

2001

  • «PLAY TIME», rencontres vidéo, Dunkerque, France

1999

  • «Rapports entre ça et ça», Maison de la laïcité C.A.L., Charleroi, Belgique
  • «Rapports entre ça et ça», U.S.T.L. Culture (Université des Sciences) Médiathèque Municipale, Villeneuve d’Ascq, France

1997

  • «Chambres, un film immobile», Galerie Alessandro Vivas, F. Paris

1994

  • «Nous n’irons plus au bois», installation à la galerie Les Contemporains, Bruxelles, Belgique

1992

  • «ART 21 ' 92 Bâle», Foire Internationale d'art. Galerie Michèle Zeller, CH. Berne

1991

  • «ART 21 ' 92 Bâle», Foire Internationale d'art. Galerie Michèle Zeller, CH. Berne

Bourses, prix, aides

1996

  • Bourses FIACRE, Aide individuelle à la création, Ministère de la culture du Nord Pas de Calais.

1985

  • Séjour à Chicago U.S.A., à propos " Exhibition in Exhibition".

1982

  • Séjour à New-York. USA. à propos de "Hélène Environnement".

1971

  • Prix Weill, Dessins, Institut de France Paris.

1968

  • Logiste au Concours de Rome.

1966

  • Jeune sculpture, Musée d'Art Moderne de la ville de Paris. 1er prix Chenavard de sculpture. ENSBA, Paris. Prix d'art Monumental .ENSBA, Paris. Logiste au Concours de Rome.

Publications, diffusions

2018

  • «Mille scénettes pour un environnement», Portfolio 2001-2018

2008

  • «Une sculpture de l'idée», Livre monographique, textes de Nicolas SURLAPIERRE et de Christiane VOLLAIRE. Edition Snoeck, production cent lieux d'art.

2015

  • «Le dessin parle à la sculpture / La sculpture parle au dessin», Utopie – Livre 1- Acte 1, 2015. Le dessin parle à la sculpture/La sculpture parle au dessin. Sortie en mars 2016 pour l'exposition "music". Cette édition entre dans l’articulation du travail (performance, mise en scène, écriture, son). Elle est présentée comme ponctuation de l’installation sonore et visuelle.

2017

  • «Revue PRATIQUES N° 78», les cahiers de la médecine utopique, Essence et sens du soin. Juillet 2017.Présence dans la revue de 6 photo- graphies Prendre la pose, de Jacqueline Gueux, choisies par et accompagnées d’un texte de Philippe Bazin.(couverture + pages 4, 5,21,39,59,79)

2014

  • «L’art à la Rue», Catalogue Cité Nature, Arras, pour les 10 ans de MDV
  • «Entracte # 4», Catalogue de La collection XEROS avec le Collectif Blast

2010

  • «+ 10 Dix ans de création et de territoire», Espace 36 association d’art contemporain, pages 62 - 66 et 82

2009

  • «L’album – Légendes Urbaines», le lapin qui nous causa tant de soucis, Une compilation imaginaire de Jacqueline Gueux et Nicolas Surlapierre

2008

  • «Une Sculpture de l'Idée», Jacqueline GUEUX, livre monographique, textes de Nicolas SURLAPIERRE et de Christiane VOLLAIRE. Edition Snoeck, production cent lieux d'art Revue du réseau 50° nord N°0, pages 98 à 101

2007

  • «Une Utopie édifiante», Octobre 2007 Pages 51, 123, 138 La Donation La Pluie d'Oiseaux Edition La Piscine, Musée d'Art et d'Industrie André Diligent Octobre 2007 Pages 51, 123, 138 DVD Defend/Défendre Deal Castel/ St Omer espace 36

2005

  • «Edition cent lieux d’art / sans lieux d’art», 1997 – 2004. Pages 26/27.36/37.45/55
  • «Jeter la terre au ciel», Edition Cent lieux d’art Jacqueline Gueux/ Michaël WITTASSEK

2004

  • «Catalogue de l’exposition, On a choisi Rubens», Palais Rameau, Lille 2004, pages 31 à 38

2003

  • «Revue vidéo : Quoi ma guerre», MJC Terre Neuve, Dunkerque

2002

  • «Revue ddo n°48», pages 36 et 37

2001

  • «Revue ddo n°44», pages 36 et 37

2000

  • «Revue ddo n°42», page 26
  • «“Les véritables enjeux du XXlème siècle”», Participation au journal de 1’ U.S.T.L. Culture (Université des Sciences)

1999

  • «Catalogue de l’exposition collective organisée par I’U.S.T.L. (Université des Sciences)», Médiathèque Municipale, Villeneuve d’Ascq, France
  • «Revue Kultur Beiums, “ Bonjour la France “», mars-avril , page 6

1998

  • «Catalogue de l’exposition “A day in the Life” », à la Médiathèque de Trith St Léger, France

1992

  • «Vidéo : A.C.C.A.A.N. / Calv'Art « MAR RE NOSTRUM"», (performances)
  • «Catalogue ART 23 '92», Bâle , Galerie Michèle Zeller

1989

  • «Revue d'art contemporain +- 0», N° 53

Workshops, enseignement

2011

  • Workshop La crise, Jacqueline Gueux et Gilles Fournet à l’Ecole des Beaux-Arts de Valenciennes du 14 au 18 novembre.

2008

  • Mots et lettres dans les œuvres plastiques, intervention à l'I.U.F.M. Douai

2007

  • Intervention ( 27ème heure artistique )à l'I.E.N. de Maubeuge. A propos du projet Defend/Defendre, Deal Castle,Kent, Angleterre / Saint- Omer, France

2005

  • Intervention à l'école Régionale des Beaux Arts de Dunkerque - Voir plus loin
  • Enseigne à l'école supérieure des beaux Arts de Valenciennes
  • Intervention à l' Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles. Le paysage à chaque fois, Du potager du Roi au supermarché le plus proche...

Écoles, formations

1969

  • Diplôme National de l' ENSBA, Paris.

Pratiques n°78, juillet 2017

Après des décennies de sculptures, d’installations, de dessin, de vidéos, etc., Jacqueline Gueux, à cause d’un déménagement de toutes ses œuvres, revisite ses sculptures réalisées dans les années 60. Elle sortait alors de l’atelier d’Etienne Martin aux Beaux-arts de Paris. Et ce retour sur pièces passe par la photographie et le corps. La performance. La danse, presque.Si Jacqueline Gueux n’est pas connue du grand public, parfois pas plus que par certains spécialistes, c’est sans doute que son nom l’incita toute sa vie durant à la plus grande modestie. Elle consacra en revanche une énorme énergie à transmettre ce qu’elle avait reçu et expérimenté à ses étudiants. Elle consacra une autre énorme énergie à faire connaître les œuvres d’une multitude d’artistes, certains tout jeunes sortis d’une école d’art, d’autres déjà connus voir célèbres.Maintenant, depuis son atelier en Anjou, elle met toute son énergie, qui est immense, à reconsidérer son travail passé, ce qui donne un ensemble de photographies d’une fraîcheur et d’une intelligence inégalées. Jacqueline Gueux est en pleine conversation avec son double posé sur un socle de transport, encore emballé sous papier bulle, ou alors déjà à nu sur le sol. Son travail procède d’une véritable clinique, non seulement par les habits blancs qu’elle endosse, mais surtout par l’esprit d’analyse que ses poses révèlent: c’est avec la plus grande ironie qu’elle redouble les poses qu’elle inventait pour ses sculptures, semblant à la poursuite d’une forme qui la fuit. Sans doute se demande-t-elle comment elle a pu produire un tel registre de matières et d’aspérités pour un bestiaire on ne peut plus domestique. Jacqueline Gueux prend soin de son travail, elle le scrute encore, elle l’analyse en se livrant au regard aérien de l’opérateur. Elle semble alors jetée par terre, se roulant de rire, en convulsions burlesques inattendues. Ainsi, dans ces photographies, le soin est-il indirectement questionné. Tout d’abord, l’espace blanc, la blancheur, dans le costume de l’artiste et le plâtre, renvoient à la question de l’hygiène, de la propreté, de l’asepsie telles que la société médicale les a conçues depuis des années. Alors qu’autrefois la blouse blanche était portée pour révéler rapidement les sanies, cette «couleur» s’est imposée comme un idéal symbolique de la propreté, débordant largement le monde médical et montrant combien nous aspirons à un monde stérile. De plus, la situation même de la photographie de couverture invite à penser à un dialogue intersubjectif. Or, l’une des deux «personnes» est un objet: cela met en jeu la question d’une relation médicale où le patient est renvoyé à un statut d’objet du soin. Pourtant, il ne s’agit pas d’un objet ordinaire ici, mais d’un objet hautement symbolique, une sculpture dont nous savons combien notre société en respecte la valeur idéelle. D’où une tension, entre objet à haute valeur ajoutée, et pourtant objet: par métonymie, la photographie présentée ici en couverture interroge cette relation toute d’attention et pourtant anti-humaine que peut parfois être dans le soin la relation soignant-soigné. Enfin, dans cette image il est aussi question d’une relation intersubjective où le modèle, le «patient» semble fuir l’artiste «soignant», détourner son regard, éviter le corps à corps, signifiant peut-être un refus de cette supposée relation objectalisée. Si l’œuvre de Jacqueline gueux n’a pas été conçue pour cette interprétation, les données même de l’image la permette dans la mesure où l’artiste rend un nouveau soin à son œuvre.

Philippe Bazin

L’Albatros

26 Bis Rue La Haie Joulain
49480 Verrières en Anjou, France

Tél. : 06 75 10 41 65
jacqueline.gueux@orange.fr
Site internet