Amputation, 2019

Fanette Baresch

1/4
Fanette Baresch, «Amputation», 2019, photographie : Droits réservés
Fanette Baresch, «Amputation», 2019, photographie : Droits réservés
Fanette Baresch, «Amputation», 2019, photographie : Droits réservés
Fanette Baresch, «Amputation», 2019, photographie : Droits réservés

Amputation, 2019

La Ville en Bois, Nantes

Bouches béantes qui hurlent, formes animales qui se meurent ou s’égarent dans un mouvement de panique. La pièce évoque la violence des déplacements, le déracinement et les traumatismes qui se répètent dans le chaos des corps suggérés. Le corps n’est plus qu’une enveloppe vide et meurtrie. Dans cette forme d’urgence viscérale, le temps persiste de façon inéluctable dans les strates visibles, nous rappelant à notre condition humaine partagée.