Cocon, 2009

Fanette Baresch

1/4
Fanette Baresch, «Cocons», 2010, Matelas et corde, 190x90x70 cm, photographie : droits réservés
Fanette Baresch, «Cocons», 2010, Draps et corde, 250x30x30 cm, photographie : droits réservés
Fanette Baresch, «Cocons», 2010, Draps et laine, 110x30x30 cm, photographie : droits réservés
Fanette Baresch, «Cocons», 2010, Oreiller, couette et ficelle, photographie : droits réservés

Cocon, 2009

Réalisée à partir de cordes, de draps, de couettes, de taies d’oreiller et d’un matelas, la série Cocon renvoie au corps contraint, enfermé et déformé dans un mouvement de tension. Le cocon évoque un état de métamorphose. Il est à la fois l’enveloppe protectrice et l’entrave à la liberté d’agir.