Point de chute – la lumière qui traverse la ville, 2024

Grégory Valton

1/4
Grégory Valton, «Point de chute – la lumière qui traverse la ville», 2024, photographie : droits réservés
Grégory Valton, «Point de chute – la lumière qui traverse la ville», 2024, photographie : droits réservés
, «Peter Land»
Grégory Valton, «Point de chute – la lumière qui traverse la ville», 2024, photographie : droits réservés

Point de chute – la lumière qui traverse la ville, 2024

Institut Français Cluj-Napoca (Roumanie) résidence

En juin 2024, je poursuivrai ce projet à l’invitation de l’Alliance Française à Cluj en Roumanie. Je souhaite écrire une retranscription libre de récits que je collecte auprès de personnes qui font ou qui ont fait avec la « chute » dans leur quotidien. Ces personnes sont personnel de prison, circassien.nes, écrivain.es, danseu.ses, artistes. Je termine les discussions par cette question : « est-ce que chuter, c’est échouer ? ». J’envisage ce texte comme une forme éditoriale particulière et débordante, visant à être déployée en public, qui mêle langage écrit, langage visuel, et langage corporel.

Ce projet reçoit le soutien de la DRAC des Pays de la Loire et de la Région des Pays de la Loire en 2023 et bénéficie de l’aide à la mobilité Institut français + Ville de Nantes en 2024.