La lettre diffuse, 2000

Laurent Moriceau

1/6
Laurent Moriceau, «La lettre diffuse», 2000, photographie : droits réservés
Laurent Moriceau, «La lettre diffuse», 2000, photographie : droits réservés
Laurent Moriceau, «La lettre diffuse», 2000, photographie : droits réservés
Laurent Moriceau, «La lettre diffuse», 2000, photographie : droits réservés
Laurent Moriceau, «La lettre diffuse», présentée à l'exposition Magnum Frac, Frac des Pays de la Loire, Carquefou, 2003
Laurent Moriceau, «La lettre diffuse», présentée à l'exposition Magnum Frac, Frac des Pays de la Loire, Carquefou, 2003

La lettre diffuse, 2000

Batz-sur-Mer, Nantes sur une invitation de Frac des Pays de la Loire

Olga Jankovic, Laurent Moriceau

La lettre diffuse s’intéresse aux messages dont la circulation et les destinataires sont imprévisibles.

La lettre diffuse est un rendez-vous singulier qui met en jeu l’attente, le hasard.  M et L, les deux protagonistes de cette future rencontre sont séparés géographiquement. Ils ont choisi un lieu : Riez (village dans les Alpes de Hautes Provence). M et L ont décidé que la date leur parviendrait de façon aléatoire, grâce à la circulation d’une blague contenant une date dans sa chute. En effet, une histoire réussie, vraiment drôle, a sa propre énergie de déplacement : les gens en la racontant la propagent géographiquement.

Laurent Moriceau, Olga Jankovic en collaboration avec le Frac des Pays de la Loire ont organisé un grand concours de blague le 1 er septembre 2000 à Batz-sur-Mer. L’objet du jeu était de sélectionner une blague avec une date dans la chute de l’histoire.