shapes, angles, colors, volumes

Julien Quentel

1/4
Julien Quentel, «shapes, angles, colors, volumes», photographie : droits réservés
Julien Quentel, «shapes, angles, colors, volumes», photographie : droits réservés
Julien Quentel, «shapes, angles, colors, volumes», photographie : droits réservés
Julien Quentel, «shapes, angles, colors, volumes», photographie : droits réservés

shapes, angles, colors, volumes

Millefeuilles Nantes 2016

Une exposition de peintures de Gaël Derrien et de sculptures de Julien Quentel.

C’est l’organique de nos corps qui parle ce langage plastique et non pas une pousse de l’intellect, et coexiste une nourriture spirituelle du corps, et elle désir la paix, le paisible
et la simplicité de l’acte de création et de réception.
La poétique est là, dans des résidus et des actes simples. Le minimal est conquérant dans le choix de ces œuvres et peut-être même la sécheresse, c’est intéressant la sécheresse dans ce travail, une sécheresse qui bavarde tranquillement, voilà ce que je vois aujourd’hui.

Il y a des peintures d’eau verte et comme un rideau de douche, ce n’est pas vraiment la sécheresse non plus, il y a des oranges, c’est peut-être un calme oasien où l’on vaque et ponce un tube de métal.

Gaël Derrien