Artistes

Laura Bottereau & Marine Fiquet : vivent et travaillent à Nantes.

Accès à :
À vous
08:18

À vous

Expositions personnelles

reporté à 2021

  • «Le grand guili qui pleure», 2angles, Flers

2019

  • «Au sol, ça sentait la mauvaise haleine», Galerie HUS, ESADHaR, Rouen

2018

  • «J’ai léché l’entour de vos yeux», Maison des arts, Centre d’art contemporain de Malakoff
  • «L’aube des rigueurs molles», Commissariat MPVite, Les Limbes, Saint-Etienne

2016

  • «Le roi du silence», La Gâterie, La Roche-sur-Yon

2015

  • «Terrains vagues», Galerie 5, Angers

2014

  • «L’ennui des jeunes corps», Sous invitation de la Cie Nathalie Béasse, cabine du pad, Angers

Expositions collectives

2020

  • «Balak #11», commissariat Mehryl Levisse, texte critique Élisabeth Lebovici, 10 octobre, à l’occasion de Nuit Blanche Charleville-Mézières
  • «salon DDESSIN{20}, sous invitation d’ Art [ ] Collector,», Atelier Richelieu, Paris

2019

  • «Where’s my body gone. On landscape. », Sous invitation de Meyer Zevil Art Projects, commissariat Nicolas de Ribou, Salon Galeristes, Carreau du Temple, Paris
  • «Some of us», Dans le cadre de la Nordart 2019, commissariat Jérôme Cotinet-Alphaize et Marianne Derrien, Kunstwerk Carlshütte, Büdelsdorf (Allemagne)
  • «Décoloniser les corps #2», Commissariat Pascal Lièvre, Eternal Gallery, Tours

2018

  • «2e biennale art nomad - décoloniser les corps», Commissariat Pascal Lièvre, Arnac-la-poste / Bourges / Paris / Calais / Bruxelles / Berlin
  • «Angle mort», Commissariat Cora Djedoui & Nicolas Gimbert, Ici.gallery, Paris
  • «Hors-piste», Commissariat LaMontagne et Maison vide, LaVallée, Molenbeek-Saint- Jean (Belgique)
  • «Traversées ren@rde - 40e anniversaire du centre Pompidou», Commissariat Julie Crenn, Erik Noulette, Nadège Piton et Damien Sausset, Transpalette - Centre d’art contemporain, Bourges

2017

  • «HERstory - des archives à l’heure des postféminismes», Commissariat Julie Crenn et Pascal Lièvre, dans le cadre de la Movimenta, Librairie Vigna, Nice
  • «Festival jardins synthétiques», Commissariat Pierric Blum, Musée des Augustins, Toulouse
  • «Recouvrées», Ancienne synagogue de Forbach
  • «HERstory - des archives à l’heure des postféminismes», Commissariat Julie Crenn et Pascal Lièvre, Maison des arts - Centre d’art contemporain de Malakoff

2016

  • «Enfants», Centre d’art contemporain de Pontmain
  • «Stonehenge», Galerie RDV, Nantes
  • «11e biennale de la jeune création de houilles», La Graineterie, Houilles
  • «Rendez-vous au sommet», Millefeuilles, Nantes
  • «La petite collection», Salon DDessin, Paris
  • «Dogs from hell,», Commissariat Julie Crenn, Galerie Patricia Dorfmann, Paris
  • «Tire ma bobinette», Duo show avec Aurélie Ferruel et Florentine Guedon, Abbaye de St-Florent-le-Vieil

2015

  • «Contexte(s)», Musée des Beaux-Arts d’Angers
  • «Leave the kids alone», Commissariat Julie Crenn, Galerie des Franciscains, Saint-Nazaire
  • «Nuée», Grand Théâtre, Angers

2014

  • «La réalité presque évanouie», Commissariat Léa Bismut, Abbaye du Ronceray, Angers
  • «Tout semblait immobile», Sous invitation de la Cie Nathalie Béasse, Forum du Quai, Angers

2013

  • «Locus solus / hocus pocus», Musée Joseph-Denais, Beaufort-en-vallée

Résidences

reportée à 2021

  • «résidence de création», 2angles, Flers

2018

  • «résidence de recherche et de production», Maison des arts, Centre d’art contemporain de Malakoff (5 mois)

2017

  • «papier», Castel coucou, Ancienne synagogue de Forbach (1 mois)

2015

  • «terrains vagues», Sous invitation de la CieNathalie Béasse, cabine du pad, Angers (2 mois)

2014

  • «l’ennui des jeunes corps», Sous invitation de la Cie Nathalie Béasse, cabine du pad, Angers (3 semaines)

Bourses, prix, aides

2019

  • Aide individuelle à la création, DRAC Pays de la Loire avec le soutien du Ministère de la Culture

Publications, diffusions

2020

  • «Editions et presses universitaires de Reims,« Claude Cahun entre art et philosophie »», sous la direction de Véronique Le Ru et Fabrice Bourlez, « PAIR·E·S », texte de Laura Bottereau & Marine Fiquet

2019

  • «Revue possible n°3 », « Abcéder avec », entretien avec Fanny Lambert

2018

  • «Art press #461», « expositions reviews », texte de Julie Crenn
  • «Blog médiapart - un certain regard sur la culture», « À Malakoff, ‘‘L’enfance découvre le goût salé des larmes’’ », texte de Guillaume Lasserre
  • «Revue point contemporain», « Le règne de l’enfant-coi », entretien avec Léa Cotart-Blanco

2017

  • «Catalogue de l’exposition le roi du silence», Coproduction la Gâterie
  • «Revue laura #22», «Théâtre exquis », entretien avec Julie Crenn
  • «Le chassis // Talents», Texte de Justine Sevêtre
  • «Revue terrain vague #3», « Jeux interdits », texte de Florian Gaité

2016

  • «Catalogue de la 11e biennale de la jeune création de Houilles», Texte de Julie Crenn

2015

  • «Revue faros # 1», ,Publication de la série « Les héritiers d’Hamelin »

Workshops, enseignement

2019

  • Journée d’études: "Claude Cahun et son héritage dans la pensée et la création contemporaine" , co-organisée par l’ESAD et le département de philosophie de l’Université Reims Champagne-Ardenne, Reims
  • Interventions en milieu scolaire, invitation du FRAC Pays de la Loire, Lycée Julien Gracq, Beaupréau-en-Mauges
  • Interventions en milieu scolaire, invitation du FRAC Pays de la Loire, Lycée Grand Air, La Baule

2018

  • Rencontre publique à trois voix avec Frank Lamy, chargé des expositions temporaires du MAC VAL autour de l’exposition « J’ai léché l’entour de vos yeux», Maison des arts, centre d’art contemporain de Malakoff

2017

  • Intervention en bibliothèque, invitation du FRAC Pays de la Loire, Allones

2015

  • Atelier «pratique du dessin», Musée des Beaux-Arts d’Angers

Écoles, formations

  • Laura Bottereau>> DNSEP Art-Médias, félicitations du jury, ESBA-TALM site d’Angers
  • 2013

    • DNAP Art-Médias, mention du jury, ESBA-TALM site d’Angers

    2010

    • LICENCE de Lettres Modernes, Université d’Angers

    2014

    • Marine Fiquet>> DNSEP Art-Médias, félicitations du jury, ESBA-TALM site d’Angers

    2012

    • DNAP Art-Médias, félicitations du jury, ESBA-TALM site d’Angers

    Revue possible n°3, « Abcéder avec », entretien avec Fanny Lambert

    Il est le 24 novembre 2018 et l’avant dernier jour de l’exposition de Laura Bottereau & Marine Fiquet J’ai léché l’entour de vos yeux à la Maison des Arts – Centre d’art contemporain de Malakoff. Le couple d’artistes, rencontré à plusieurs reprises, m’invite à découvrir l’exposition. Entrée singulière dans une démarche. Sans le savoir, je rejoins l’idée contenue dans l’Abcéder, pièce figurant dans l’exposition. Entre concepts et hapax, j’invente des mots. Nous jouons avec.

    → lire la suite

    Art press #461, « expositions reviews »

    Art press #461, « expositions reviews », texte de Julie Crenn, 2018

    Julie Crenn

    → lire la suite

    « À Malakoff, ‘‘L’enfance découvre le goût salé des larmes’’ »

    A la maison des arts de Malakoff, Laura Bottereau & Marine Fiquet interrogent le monde de l’enfance via sa part d’ombre pour déconstruire une image stéréotypée. J’ai léché l’entour de vos yeux ébranle nos certitudes sur ce moment fondateur. Entre théâtre et création plastique, Bottereau & Fiquet composent un fascinant et subtil voyage artistique. Une révélation.

    Guillaume Lasserre

    → lire la suite

    Revue point contemporain, « Le règne de l’enfant-coi », entretien avec Léa Cotart-Blanco

    Par le biais de dessins, de sculptures et d’installations, Laura Bottereau & Marine Fiquet amènent une réflexion autour de nos normes sociétales. L’enfance et l’onirisme, leurs principales thématiques, ne sont pas traitées comme un temps de latence angélique mais plutôt comme catalyseurs de nos codes. L’innocence de cet âge prétendument tendre renvoie alors à une spontanéité du geste, celui-ci devient imprévisible et bien souvent cruel. Ces figures enfantines ne s’embarrassent pas avec une prétendue bonne conduite : elles n’ont que faire de notre regard qui est pour autant constamment happé. Jouant subtilement avec le point de vue du public et l’impossibilité pour celui-ci d’interagir avec leurs représentations, ce duo d’artistes masque pour mieux montrer. En équilibre constant sur le fil du rasoir, leurs œuvres entraînent le public dans un rite d’initiation aux hypothèses ouvertes.

    → lire la suite

    Revue laura #22, «Théâtre exquis », entretien avec Julie Crenn

    Comment appréhender et représenter l’enfance  ? Laura Bottereau & Marine Fiquet (nées respectivement en 1989 et 1990) se confrontent à une période cruciale de tout individu. Une période comprise comme le fondement d’un être en devenir  : ses constructions, ses troubles, ses désirs, ses transformations, ses oublis, ses manques et ses inventions. Par le dessin et l’installation, les deux artistes réalisent une mise en scène de l’enfance en explorant aussi bien sa douceur et son innocence, que sa cruauté et sa part monstrueuse. Rencontre avec les deux artistes au creux d’un théâtre exquis et perturbant.

    → lire la suite

    Revue terrain vague #3, « Jeux interdits »

    Le duo Laura Bottereau & Marine Fiquet dessine un univers aussi séduisant que répulsif, associant de manière dérangeante, mais assumée, jeux infantiles et marqueurs libidinaux. Déconstruction plastique de l’enfance, cette œuvre affiche néanmoins une retenue, voire une pudeur, paradoxale qui donne à leur propos la tonalité d’une douce insolence. Leur prolifique fantasmagorie saisit ainsi l’extraordinaire plasticité de l’enfance, cette « période critique » pour reprendre un terme de neurosciences, qu’elles envisagent comme un état transitoire, explosif, et souvent mal compris. Aussi les plasticiennes assument-elles la position d’un réalisme d’ordre psychanalytique ; elles désubliment la vision de l’enfance pour la restituer dans ce qu’elle a de moins glorieux, de la tendance au sadisme à l’expression de ses pulsions égoïstes. Tout autant graphique que dramaturgique, leur œuvre se situe entre un dessin théâtralisé et des mises en scène illustrées. La collusion entre une apparence immédiatement lisible et des réseaux de sens cachés plus complexes crée des effets de rupture qui en multiplient les interprétations. Leurs protagonistes relèvent d’une même esthétique de l’ambiguïté. Le plus souvent nus comme neutralisés, ces personnages anthropomorphes empruntent leurs caractéristiques conjointement à l’adulte et à l’enfant. Monstres humanoïdes, au genre et à l’identité troublés, ils font coïncider plasticité libidinale, psychique et corporelle sur la scène de leurs propres métamorphoses.

    Florian Gaité

    → lire la suite

    Balak #11

    Tél. : +33 (0) 645 977 402 // +33 (0) 615 436 484
    bottereau.fiquet@gmail.com
    Site internet
    Instagram